LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DANS TOUTES SES DIMENSIONS

C’EST DANS NOS VALEURS, ON Y CROIT ET ON AVANCE

Nourrir les hommes et assurer la pérennité des fermes : oui, mais pas n’importe comment ! Nous assumons chacune de nos responsabilités et nous appliquons quotidiennement, à chaque étapes de production, les valeurs et convictions partagées par l’ensemble des équipes.

4 PILIERS POUR UN AVENIR DURABLE

1/ SOCIAL

Les fermes Larrère emploient 200 collaborateurs permanents dans les Landes et, au total, plus de 400 salariés sur l’ensemble des 4 terroirs de production.
Nous n’oublions jamais que la réussite des projets des fermes Larrère est le résultat du travail quotidien de tous nos collabor’acteurs.

Pour un travail qui fasse sens et qui soit source de satisfaction

Parce que nous croyons à la valeur et à l’implication de tous ceux qui font les fermes Larrère, l’autonomie et les idées novatrices sont encouragées.

Près de la moitié des chefs d’équipes et des cadres sont entrés dans l’entreprise en tant qu’opérateur ou ouvrier agricole, avant de se voir proposer des responsabilités au vu des capacités repérées.
Par exemple, Lionel, recruté en 2008 comme apprenti, est aujourd’hui responsable des semis sur 1000 hectares et sa propre équipe.

Nous misons sur la jeunesse et croyons à la transmission : 18% de nos collaborateurs dans les Landes ont été embauchés suite à un contrat en alternance ou à un stage !

LIONEL, responsable semis
Non discrimination
Une femme égale un homme et le savoir-faire n’a ni couleur, ni nationalité.

Plus de 14 nationalités sont représentées au sein de l’entreprise. La diversité a toute sa place chez nous !

Les métiers de la terre ne sont pas réservés aux hommes. Murielle, par exemple, est tractoriste pour les fermes Larrère et toutes celles qui s’en sentent la vocation sont les bienvenues.

Un management collaboratif pour avancer ensemble

Chaque collaborateur participe à des points périodiques en équipe pour échanger sur le quotidien, être informé des enjeux, proposer des améliorations et résoudre les problèmes identifiés.

Sur la station de conditionnement par exemple, chacun participe à des points journaliers, des opérateurs jusqu’à la direction, et inversement. Un protocole clair enclenche la résolution immédiate ou un plan d’action avec une temporalité définie.

Réduction de la pénibilité du travail dans les champs
L’agriculture maraîchère, surtout quand elle est bio, exige énormément de travail manuel : semi, désherbage, récolte… Chez nous, tout est cultivé au grand air et en plein champ. La terre est basse, les herbes indésirables poussent à grande vitesse et il faut travailler dehors par tous les temps.
INNOVATION
En collaboration avec la MSA et des ergothérapeutes, nous avons conçu des portiques de désherbage qui permettent de travailler allongé et non plié en deux. De la même manière, des engins ont été adaptés pour récolter les asperges en position assise.
EN CHANTIER
Le co-développement d’un robot de haute précision pour effectuer le désherbage des cultures bio.
Le travail saisonnier

Pour faire face aux pics d’activités, les fermes Larrère font appel à environ 160 saisonniers par an. Nous les employons soit directement, soit par l’intermédiaire d’un Groupement d’Employeur français. D’où qu’ils viennent, le statut de salarié français leur est garanti, avec un salaire à minima au SMIC horaire français ainsi que tous les droits afférents.

Nombre de nos employés permanents ont été recrutés suite un contrat saisonnier.